Les deux cents (fiction)

La pièce disparut dans le trou, pas grave pensa-t-elle c’est juste une pièce de deux cents
La petite pièce fut vite oubliée et Ellie se concentra sur la longue journée de travail qui l’attendait désormais, coordinatrice touristique, ça sonnait bien comme emploi mais qui savait réellement en quoi cela consistait ou encore tout le stress qui allait avec. Elle arriva au point de rendez-vous en avance, quelques clients attendaient déjà, souriants, prêts pour la visite du plus grand musée du monde ou plutôt du plus grand temple de la spoliation du monde.
À peine arrivée un homme s’avança vers elle, sa réservation en main… Oh non ! Pas maintenant ! Lança-t-elle mentalement J’ai pas encore bu mon café. L’homme s’arrêta brusquement, se retourna et parti dans la direction inverse. Elle souffla et repris la dégustation de son café .
Dix minutes plus tard elle était enfin prête a commencer le checking des clients, un par un elle ajoutait leur nom à la liste et les groupes se formaient peu à peu. Une des guides se rapprocha ignorant la petite foule de clients qui se formait autour d’Ellie
« J’ai combien de clients ? Demanda t-elle
Ellie, leva les yeux, exaspérée, il y avait quelques guide avec lesquels il lui fallait utiliser beaucoup de patience… Un peu comme des enfants !
 » Attends un peu, je fini avec ces clients, et je te dis ça »
« Et quelle couleur pour mon groupe ? Continua la guide
Oh, la ferme !!! pensa Ellie, toujours concentrée sur sa tâche, elle ne se rendit même pas compte que la guide s’était tue. Elle se tourna pour lui dire d’attendre encore deux secondes mais elle fut surprise par l’air paniqué de la guide qui la regardait, ouvrant et fermant la bouche, comme un poisson sorti de l’eau, incapable d’émettre le moindre son
« Ça va ? » S’inquiéta Ellie
Rien, le regard toujours incrédule la guide essayait de parler mais en vain, elle fini par porter ses mains à sa gorge en secouant la tête.
Ellie eu alors un moment de panique, si la guide avait perdue sa voix, cela voudrait dire que ses clients allaient se retrouver sans guide, vingt-cinq personnes dont la visite du Louvre serait annulée ce serai bien sûr à elle que reviendrai la joyeuse tâche de les en informer.
Et merde ! En voilà une belle journée, si seulement ils pouvait juste tous disparaître !!! Ragea-t-elle mentalement.
Mais c’est alors quelque chose d’incroyable se produisit. Soudainement elle fut comme aspirée et en un éclair elle se retrouva complètement dans le noir, elle pensa d’abord s’être évanouie, mais prit conscience que ses yeux étaient grand ouverts, elle essaya de voir quelque chose à travers les ténèbres, mais aucune lueur ne filtrait, elle tenta de se repérer aux sons, mais constata l’absolu silence de l’endroit.
« Mais où suis je !!! Criât-elle épouvantée,
« Il y a quelqu’un ?!? « 
Seul le silence lui répondit…
Cette pauvre pièce tombée dans un trou, menant à un puit dédié à uneancienne divinité qui exauçait vos vœux les plus chers mais qui au troisième prononcé vous gardait prisonnier des ténèbres pour l’éternité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s